Enquête 4 : ESOTERISME

Est-ce que nous pouvons voir l'aura d'une personne?

Certaines personnes affirment voir des émanations de couleurs autour des gens. Ces contours colorés donneraient des indications sur l’humeur de la personne.

À vous

Afin de débuter l'enquête, veuillez choisir une des questions ci-dessous.  De fil en aiguille vous trouverez la réponse à l'enquête.

Consulter la liste de questions afin de résoudre l'enquête

Quelle est la conclusion de cette enquête?

Question 1

Quelle composante de l’œil permet de distinguer les couleurs?

  • X

    Dans la fovéa, ils sont au nombre de 5 à 7 millions. Sensibles à la lumière, ils permettent la vision de jour et la distinction des couleurs. Il en existe 3 types réagissant à 3 longueurs d’ondes lumineuses différentes : rouge, vert et bleu.

  • X

    Ce n’est pas la bonne réponse. Les bâtonnets permettent plutôt la vision nocturne, mais ne détectent pas les détails.

  • X

    Ce n’est pas la bonne réponse. La cornée est la membrane solide située à la surface de l’œil et constitue sa lentille principale.

Mots-clés de recherche Google :  cônes , bâtonnets , oeil

Dans la fovéa, ils sont au nombre de 5 à 7 millions. Sensibles à la lumière, ils permettent la vision de jour et la distinction des couleurs. Il en existe 3 types réagissant à 3 longueurs d’ondes lumineuses différentes : rouge, vert et bleu.

Question 2

Vitesse du son ou vitesse de la lumière : laquelle est la plus rapide?

  • X

    Ce n'est pas la bonne réponse.

  • X

    299 792 458 m/s. La lumière voyageant plus vite que le son, on comprend mieux pourquoi, lors d’un orage, les éclairs apparaissent avant qu’on entende le son du tonnerre.

  • X

    Ce n'est pas la bonne réponse car la vitesse du son dans l’air est évaluée à 340, 29 m/seconde alors que la vitesse de la lumière est de 299 792 458 m/s.

Mots-clés de recherche Google :  vitesse son , vitesse lumière

299 792 458 m/s. La lumière voyageant plus vite que le son, on comprend mieux pourquoi, lors d’un orage, les éclairs apparaissent avant qu’on entende le son du tonnerre.

Question 3

Quelles sont les deux couleurs qui se situent aux opposées (le plus loin l’une de l’autre) sur le spectre électromagnétique ?

  • X

    Ce n’est pas la bonne réponse car le jaune et le vert se situent au milieu du spectre 

  • X

    Ce n’est pas la bonne réponse car le orange et le bleu se situent vers les extrémités du spectre électromagnétique, mais pas au bout.t le vert se situent au milieu du spectre 

  • X

    Nos yeux ne perçoivent pas toutes les longueurs d'onde mais seulement celles dont la taille est comprise entre 400 et 800 nanomètres. En effet, comme notre ouïe, notre vue est limitée et tout comme nos oreilles ne nous permettent pas d'entre les infrasons et les ultrasons, nos yeux ne nous donnent pas à voir les infrarouges et les ultraviolets. Les infrarouges englobent tous les rayons lumineux dont la longueur d'onde est supérieure à celle du rouge, soit à 800 nanomètres. On parle d'infrarouge car, en termes de fréquences, ces rayons lumineux sont inférieurs au rouge. Tout naturellement, il s'agit du même principe pour les ultraviolets. Ce sont tous les rayons lumineux dont la longueur d'onde est inférieure à celle du violet, donc mesurant moins de 400 nanomètres. Là encore le terme "ultra" surprend mais il correspond aussi à la fréquence. Les ondes lumineuses inférieures à 400 nanomètres ont une fréquence plus élevée que celles plus grandes. Il est donc logique de parler d'ultraviolet.

Mots-clés de recherche Google :  spectre électromagnétique , couleur

Nos yeux ne perçoivent pas toutes les longueurs d'onde mais seulement celles dont la taille est comprise entre 400 et 800 nanomètres. En effet, comme notre ouïe, notre vue est limitée et tout comme nos oreilles ne nous permettent pas d'entre les infrasons et les ultrasons, nos yeux ne nous donnent pas à voir les infrarouges et les ultraviolets. Les infrarouges englobent tous les rayons lumineux dont la longueur d'onde est supérieure à celle du rouge, soit à 800 nanomètres. On parle d'infrarouge car, en termes de fréquences, ces rayons lumineux sont inférieurs au rouge. Tout naturellement, il s'agit du même principe pour les ultraviolets. Ce sont tous les rayons lumineux dont la longueur d'onde est inférieure à celle du violet, donc mesurant moins de 400 nanomètres. Là encore le terme "ultra" surprend mais il correspond aussi à la fréquence. Les ondes lumineuses inférieures à 400 nanomètres ont une fréquence plus élevée que celles plus grandes. Il est donc logique de parler d'ultraviolet.

Question 4

Y a-t-il une grande disparité entre les longueurs d’ondes que différents individus peuvent percevoir ?

  • X

    Ce n’est pas la bonne réponse.

  • X

    On n’a pas démontré que certaines rétines avaient des capacités à voir des longueurs d’ondes que d’autres n’étaient pas capables de voir.

  • X

    Ce n'est pas la bonne réponse.

Mots-clés de recherche Google :  Longueur d’ondes , œil , perception , humain

On n’a pas démontré que certaines rétines avaient des capacités à voir des longueurs d’ondes que d’autres n’étaient pas capables de voir.

Question 5

Quelle maladie peut créer des effets visuels appelés auras ?

  • X

    L’épilepsie ainsi que certaines autres affections neurologiques telles les migraines ophtalmiques peuvent causer des phénomènes d’auras. L'aura est une sensation qui varie d'une personne à l'autre (une hallucination olfactive, un effet visuel, une sensation de déjà vu, etc.). Elle peut se manifester par de l’irritabilité ou de l’agitation. Dans certains cas, la personne atteinte peut reconnaître ces sensations typiques de l’aura et si elle en a le temps, s’allonger pour prévenir une chute.

  • X

    Ce n’est pas la bonne réponse, car l’hernie ne crée pas d’aura.

  • X

    Ce n’est pas la bonne réponse, car l’Alzheimer ne crée pas d’aura.

Mots-clés de recherche Google :  aura , maladie

L’épilepsie ainsi que certaines autres affections neurologiques telles les migraines ophtalmiques peuvent causer des phénomènes d’auras. L'aura est une sensation qui varie d'une personne à l'autre (une hallucination olfactive, un effet visuel, une sensation de déjà vu, etc.). Elle peut se manifester par de l’irritabilité ou de l’agitation. Dans certains cas, la personne atteinte peut reconnaître ces sensations typiques de l’aura et si elle en a le temps, s’allonger pour prévenir une chute.

À vous

Veuillez répondre à la question finale afin de résoudre l'enquête

En conclusion

Certaines personnes ont-elles la capacité de voir des auras autour des gens?

  • X

    Ce n'est pas la bonne réponse.

  • X

    Ce n'est pas la bonne réponse.

  • X

    Ce qui est officiel c’est que s’il y avait une énergie lumineuse qui se dégageait de certaines personnes, nous pourrions la détecter. À partir du moment où c’est lumineux, c’est visible. Si c’est non-lumineux, c’est invisible. L’œil a une capacité de voir des longueurs d’ondes. Le champ visible va à peu près  de 480  à 650 nanomètres, donc ce sont des couleurs visibles. Mais il y a aussi les couleurs invisibles : ultraviolet, infrarouge.

    En fait, dépendant de la source d’énergie qui est émise, si elle est lumineuse, elle sera visible à partir du moment où elle se trouve dans les longueurs d’ondes que l’œil est capable de percevoir. C’est assez constant d’une personne à l’autre. Il y a des petites variations, mais les photos récepteurs sont très uniformes d’une personne à l'autre. 

    On n’a pas démontré que certaines rétines avaient des capacités à voir des longueurs d’ondes que d’autres n’étaient pas capables de percevoir. Ce qui fait qu’une personne qui prétendrait être capable de voir un halo lumineux que d’autres ne verraient pas, ça reste peu probable d’un point de vue anatomique et physiologique. 

Ce qui est officiel c’est que s’il y avait une énergie lumineuse qui se dégageait de certaines personnes, nous pourrions la détecter. À partir du moment où c’est lumineux, c’est visible. Si c’est non-lumineux, c’est invisible. L’œil a une capacité de voir des longueurs d’ondes. Le champ visible va à peu près  de 480  à 650 nanomètres, donc ce sont des couleurs visibles. Mais il y a aussi les couleurs invisibles : ultraviolet, infrarouge.

En fait, dépendant de la source d’énergie qui est émise, si elle est lumineuse, elle sera visible à partir du moment où elle se trouve dans les longueurs d’ondes que l’œil est capable de percevoir. C’est assez constant d’une personne à l’autre. Il y a des petites variations, mais les photos récepteurs sont très uniformes d’une personne à l'autre. 

On n’a pas démontré que certaines rétines avaient des capacités à voir des longueurs d’ondes que d’autres n’étaient pas capables de percevoir. Ce qui fait qu’une personne qui prétendrait être capable de voir un halo lumineux que d’autres ne verraient pas, ça reste peu probable d’un point de vue anatomique et physiologique.